Accelerated Dual Momentum : Un portefeuille d’investissement automatique sûre et performant

Accelerated Dual Momentum : une stratégie simple, mais bien construite. Saississez les tendances au bon moment, sortez avant le krach !
u

Présentation "Accelerated Dual Momentum"

Accelerated Dual Momentum ou « ADM » est une stratégie sur ETFs indiciel et répond à des règles strictes : elle est mécanique. Créé par Steve Hanly de « Engineered portfolio » elle représente une amélioration de la très réputée stratégie « dual momentum GEM » de Gary Antonacci.
Les résultats obtenus étonnent. Mais finalement, lorsqu’on creuse la logique au-delà de ses règles d’investissement simples, on comprend mieux pourquoi elle fonctionne si bien.

En plus de vous proposer d’appliquer cette stratégie simplement sur notre application, j’ai voulu vous expliquer en quoi cette stratégie brille dans sa manière de traduire des processus d’investissements fondamentaux en règles mathématiques simples :

Les principes fondateurs

On a déjà parlé ici du momentum. Si ce concept vous est encor étranger, prenez le temps de lire notre article sur l’investissement momentum.

Le double momentum

Prenez un actif quelconque, au hasard. Appelons-le l’actif « A ». A est une action. En fait, c’est un laboratoire qui développe et fabrique des médicaments. La performance de cette action sur une année glissante atteint les… -5 %. Alors, diriez-vous que son momentum est bon pour un achat du titre ?
Vous avez probablement pensé que non.
En réalité, la réponse n’est pas si simple. En effet, dans l’absolu le momentum déçoit. Il n’indique aucunement que l’action de cette entreprise se porte bien.

Imaginez que le secteur des biotechnologies, secteur auquel appartient notre action « A », soit en chute de -30 % sur une année glissante. Alors, notre entreprise « A » aurait réalisé une belle performance en ayant baissé que de 5 % dans un secteur en chute libre : c’est le signe d’une entreprise favorisée par les investisseurs.
Dans ce cas de figure, le momentum est bon.

Momentum relatif

C’est la tendance d’un actif par rapport à un autre : on compare deux performances et c’est l’actif qui présente une meilleure tendance qui possède le meilleur momentum.
Dans notre cas de figure précédent, l’action « A » présente une surperformance de +25 % par rapport à son secteur.

Momentum absolu

On regarde le momentum par rapport à lui même : la tendance est-elle positive ou négative ?

Le momentum accéléré

J’ai jusqu’ici utilisé arbitrairement un momentum calculé sur la performance d’un actif sur une année glissante :
Concrètement, si nous étions le 1er janvier 2020, cela correspondrait à la performance de cette action entre le 1er janvier 2019 et le 1er janvier 2020.

Calcul du momentum accéléré

Comme son nom l’indique, « ADM » utilise un momentum accéléré. Son calcul est un tout petit peu plus compliqué moins simple :
En effet, il se calcule en compilant 3 périodes de performances :

  • La performance sur 1 mois glissant
  • La performance sur 3 mois glissants
  • La performance sur 6 mois glissants

Dont on réalise une moyenne arithmétique simple.

Alors, pourquoi parle-t-on de momentum accéléré ?

Saisir les accélérations de tendance

Une moyenne arithmétique est équipondérée : la performance récente (1 mois) va influencer la moyenne finale avec force. Ainsi, en comparaison d’un simple momentum 6 mois, le signal sera plus réactif :

Prenons cet exemple. Si nous calculons le momentum à 6 mois on obtient :

([12,5-13]/13) x100 = -3,8 %.

Ici, le momentum absolu traine encore en territoire négatif, il est nécessaire d’attendre que le cours de l’action continue de monter avant de voir son momentum à 6 mois devenir positif.

Maintenant, compilons les 3 momentum :

6 mois : ([12,5-13]/13) x100 = -3,8 %

3 mois : ([12,5-8]/8) x100 = +56 %

1 mois : ([12,5-9]/9) x100 = +39 %

Le momentum compilé vaut :

(-3,8 + 56 + 39)/3 = +30,4 %

Un signal momentum simple de 6 mois est négatif, alors que le signal compilé va davantage tenir compte de l’accélération récente du titre.

L’exemple utilisé ici est volontairement grossier. Dans les faits, les signaux sont bien plus subtils : de l’ordre de quelques dixièmes de pour cent à quelques pour cent.

Le market timing

Bien, tout ceci n’est pas encore très concret. Mais vous allez voir, on y vient ! L’important est de bien assimiler les notions précédentes pour appréhender la force de cette stratégie d’investissement.

Finalement, à quoi cela peut-il bien nous servir de calculer des momentum accélérés ? Une réponse simple : à « timer » le marché ! C’est-à-dire que l’on va utiliser ces calculs pour déclencher des signaux d’achats et de vente, censés nous faire attraper les tendances : acheter en bas, vendre en haut.

Nota : J’essaye d’éviter les anglicismes, mais certaines notions sont assez délicates à traduire en français sans transformer des mots en phrases complètes.

Le « market timing » c’est réussir à profiter des tendances haussières. Egalement, il s’agit de se protéger des krachs boursiers ou simplement d’une tendance baissière qui se prolonge. Et cela, la stratégie le fait à merveille ! C’est précisément dans sa capacité à éviter les chutes des marchés qu’elle tire toute sa surperformance.

Les actifs impliqués

LE SP 500

Bien connu, le SP 500 est un indice composé des 500 plus grosses entreprises américaines. Il représente assez bien la santé de l’économie américaine. Il est aussi très corrélé aux résultats boursiers des très grandes capitalisations telles que Facebook, Apple, Amazon, etc.

Les petites capitalisations hors USA

C’est un panier d’entreprises de petite capitalisation mondiales, à l’exception des États-Unis.

Les bons du Trésor US

Les bons du Trésor américains sont des obligations de l’État américain. Ils sont réputés sans risque. En conséquence, lors de crises de panique, les investisseurs ont tendance à sécuriser leurs actifs financiers en achetant des bons du Trésor des États-Unis.

La décorrélation des actifs

La puissance de cette stratégie est tirée de ce fait : Les actifs surveillés sont décorrélés, les uns des autres. Lorsqu’une catégorie d’actif baisse, l’autre n’est pas nécessairement affectée. Non seulement elle n’est pas affectée, mais elle peut aussi aller dans un sens opposé.
C’est une méthode qui tente de tirer profit des flux d’investissement majeurs qui se produisent dans la finance mondiale. En général, lorsque les investisseurs se retirent du marché actions, c’est pour réduire le risque de leur portefeuille et arbitrer vers un support sûr : des obligations d’État à long terme.
La stratégie « accelerated dual momentum » est construite pour capter ces flux entre actifs décorrélés, en utilisant le momentum accéléré pour les détecter (les flux).

Les règles d’investissement

Nous avons vu ce qu’est un momentum relatif et un momentum absolu.

Egalement, je vous ai parlé de la manière de calculer et de compiler un momentum accéléré sur 3 périodes différentes.

Enfin, nous savons sur quels actifs les utiliser.

Par conséquent, il ne nous reste plus qu’à établir les règles d’investissement.
Reprenons les grands axes de principes de la méthode :

Nous voulons investir sur une catégorie d’actif plébiscitée par les flux financiers.
Puis, nous cherchons à arbitrer sur un autre actif décorrélé lorsque le marché semble basculer dessus.
Et cela, nous souhaitons le détecter le plus rapidement possible, mais pas trop.

Voici ce que cela donne :

Schéma de principe des règles d'investissement de la stratégie Accelerated Dual Momentum

On compare le momentum relatif du SP 500 face aux small cap mondial (excepté USA)
On sélectionne celui qui possède le meilleur momentum relatif et on investit dessus si son momentum absolu est positif. Sinon, on investit sur des obligations d’États sécurisés.

La performance historique d’ « Accelerated Dual Momentum »

Comparatif de performance entre un portefeuille accelerated dual momentum avec le SP 500
Récapitulatifs des performances
Performances annuelles

Son point faible

Il n’existe aucune stratégie parfaite. « ADM » fonctionne extraordinairement bien lorsque les marchés sont en tendance, qu’elle soit haussière ou baissière. En revanche, cette stratégie ne va pas aimer les marchés plats, sans tendance, ou qui font le yoyo avec une certaine gamme de fréquence et d’amplitude : ce marché va déclencher des signaux aux pires moments : avant le retournement de tendance. En conséquence, vous prendrez les baisses, sans profiter des hausses des marchés actions.
Dans ce cas de figure, soit vous parvenez à anticiper un marché plat et vous changez de stratégie, soit vous vous montrez patient, et attendez que les conditions de marchés changent.

Comment mettre en oeuvre la stratégie « accelerated dual momentum » ?

Vous pouvez l’appliquer assez facilement sur la plupart des courtiers en bourse. Il vous faut sélectionner les actifs : en général on prend des ETFs. Malheureusement les ETFs originaux ne sont pas accessibles pour les Européens. Nous devons en sélectionner d’autres qui correspondent aux ETFs originaux.
Vous pouvez également utiliser l’application Robeli, qui permet d’exécuter cette stratégie gratuitement en quelques cliques.

Rejoignez nos Bêta testeurs !

Profitez de notre application web d’investissement. Elle est gratuite 

Suivez-nous :

Inscription à la newsletter

Ni guide, ni formation offerts.

Mais si vous souhaitez vous inscrire à la newsletter, on en sera ravi !

Merci ! Nous vous avons envoyé un email. Votre inscription ne sera effective que lorsque vous aurez cliqué sur le lien de confirmation qui s'y trouve.