Définir son profil d’investisseur

Nous ne sommes pas tous nés avec les mêmes aptitudes. Se connaître soi même, connaître ses faiblesses et ses forces est un atout considérable pour réussir ses investissements en bourse. Cela vous permettra d'adapter votre manière d'investir et d'essayer de combattre certains aspects de votre personnalité qui pourraient vous coûter très chère...

Apprenez quel type d’investisseur vous êtes avant de débuter en bourse !

Profils d’investisseurs

Définir son profil d’investisseur et connaitre les différentes stratégies d’investissements est indispensable avant de placer son argent en bourse. Nous identifions 3 typologies d’investisseurs distinctes. Chacune apporte ses caractéristiques et surtout, ses résultats bien différents les uns des autres. Le premier investisseur est émotionnel, il laisses ses états d’âmes dicter ses achats et ses ventes, certains étant persuadés d’avoir le bon instinct. Le second croit, ou s’est laissé convaincre, que la meilleure performance possible est une performance moyenne. Pour ces investisseurs là, les résultats à long terme vont fortement dépendre de leur gestion des phases baissières des marchés. Enfin le troisième a conscience que ses émotions l’amènent à prendre les mauvaises décisions et se construit une approche structurée et quasi automatique de ses investissements financiers. Détaillons ces 3 types d’investisseurs :

J’achète cher, et je revends en solde

Il s’agit là, et vous l’aurez compris, du type d’investissement idéal pour dilapider un compte titre. En réalité, c’est très courant. Cet investisseur est surtout suiveur et se décide à acheter des actions lorsque tout le monde en achète, emporté par l’euphorie des prix qui sont montés très haut. Puis il vend lorsque les prix ont chuté, en plein krach boursier, gagné par la panique et la peur de perdre d’avantage:

Courbe d'évolution d'un cycle boursier démontrant les différents états psychologiques d'un investisseur selon la phase du cycle économique

Pour vous qui cherchez à savoir comment investir en bourse, il y a de fortes chances que vous ayez vécu cela…ou que cela se produise à l’avenir. Ce n’est certainement pas ce que vous voulez ! Continuez donc votre lecture : Ce comportement est dans la nature humaine, nous aimons que nos décisions soient validées par les actions des autres. Ces investisseurs écoutent et lisent les médias “spécialisés” et laissent leurs émotions les amener à prendre de mauvaises décisions. Les résultats sont donc logiquement inférieurs à la moyenne – et dans des pires cas catastrophiques – car ces investisseurs ont tendance à acheter plus cher que la moyenne et vendre moins cher que la moyenne. En d’autres termes, ils achètent haut et vendent bas. Souvent ils finissent désillusionnés, voire amers, croyant que le marché est truqué. Cela finit par un abandon de l’investissement en bourse avec le plus souvent, des pertes lourdes. Si, au lieu d’expliquer comment investir en bourse, je devais faire un article sur comment perdre de l’argent en bourse, je développerais toute cette première partie… Cela serait parfait pour des novices ! Il y a tout un tas de blogs, site Internet qui vous poussent à investir avec des méthodes miracles. Gardez bien à l’esprit que c’est eux qui vont s’enrichir…

L’investisseur indiciel ou passif

C’est le type d’investissement le plus populaire et le plus couramment appliqué aujourd’hui. L’investisseur indiciel place son argent dans des fonds – ou trackers (ETFs) – qui répliquent des indices, des secteurs etc. Ils obtiennent des performance moyennes, souvent légèrement inférieures aux marchés mondiaux. Ils ont l’avantage de ne demander ni temps, ni connaissances particulières. Il se répand aujourd’hui de plus en plus via les robo advisors qui permettent de piloter ce type de stratégies en y consacrant peu de temps. Les marchés étant haussiers depuis un bon nombre d’années, nous attendons tous de voir comment ce type de stratégie va se comporter lors d’une crise emportant une fuite des capitaux investis sur les marchés financiers. Toutefois, elle reste pleinement recommandable car à long terme, le risque de perte nous paraît très minime. Ici un excellent article de Julien Delagrandanne sur la mode de la gestion indicielle passive via ETFs. Nous vous invitons à considérer ses hypothétiques conclusions que nous partageons.

L’investisseur méthodique et actif

Les étapes d'un investissement dans la valeur d'une action

Ce sont des investisseurs expérimentés ayant acquis des connaissances. Ils vont développer plusieurs “styles” d’investissement d’une manière naturelle. Cela dépend de leur personnalité et des méthodes d’investissements dans lesquelles ils se sentent à l’aise, ou non. Par exemple; 3 styles d’investissement actif les plus connus : Value Investing ou Investissement dans la valeur, c’est un style qui cherche à acquérir des parts d’entreprises à un prix inférieur à leur valeur intrinsèque. Son avantage est qu’il procure une marge de sécurité, de part la différence entre son prix de marché et sa valeur réelle. Growth investing ou l’investissement dans la croissance a eu le vent en poupe ces dernières années, les conditions de marchés étant favorables à ce type d’investissement. Il s’agit de concentrer ses recherches d’investissements dans des entreprises ayant un potentiel de croissance du chiffre d’affaire à l’avenir. Momentum investing ou le “suivi de tendance” est un type d’investissement plus technique et consiste à apporter une sensibilité à la tendance des cours à ses investissements. Autrement dit, le comportement haussier des prix de l’action est une composante de la décision d’investissement. L’investissement momentum tente de capitaliser sur la continuation d’une tendance haussière. Il existe bien des variantes mais le point commun est une structure, une mécanique d’investissement clairement définie qui permet aux investisseurs de ne pas être dirigés par leurs émotions. Cela exige un travail de recherche, d’analyse et une discipline de fer.

Quel type d’investisseur êtes-vous ?

Nous devrions tous pouvoir faire ce choix consciemment. Certains d’entre vous se sont reconnus dans le premier profil, ayant connu des moments stressants lors d’un krach boursier. Une certitude est que personne n’a envie d’être ce type d’investisseur. D’autres se sont réfugiés dans le second type, et nous pensons que c’est déjà un bon choix à condition de ne pas se laisser guider par ses émotions lors des turbulences sur les marchés. Si vous êtes du troisième type alors félicitations. Pour vous, cet article ne vous a rien appris mais vous êtes sans doute en accord avec nos efforts pour guider les investisseurs français.

Quel que soit votre typologie d’investisseur, Robeli.fr a des réponses et un outil fait pour vous. Chez Robeli, notre souhait – qui a dirigé la création de la plateforme et l’idée originelle du projet – est de guider les investisseurs de type 1 dans les bonnes pratiques. Nous vous aiderons à garder le cap, sans céder aux émotions, grâce à une approche structurée, méthodique de l’investissement financier. Mais les autres ne sont pas en reste, vous pourriez vouloir chercher un peu plus de performance et allouer une partie de vos avoirs financiers sous gestions indicielle passive à une gestion active en titre nu (achat d’actions en direct) tout en respectant une diversification Actions / obligations / Fond € qui vous est optimale. Quand aux investisseurs aguerris, vous pourriez vouloir vous libérer plus de temps pour profiter de vos gains tout en maintenant une gestion active et performante de vos avoirs financiers. Nous avons aussi une réponse pour vous !

    Suivez-nous :

    Lancement

    LANCEMENT IMMINENT !

    Soyez les premiers informés du lancement du nouvel outil d'investissement digital que nous développons.

    Félicitations ! Vous avez été inscrit et nous vous informerons très bientôt du lancement du service.

    Lancement

    Lancement imminent !

     

    Soyez les premiers informés du lancement du nouvel outil d'investissement digital que nous développons.

    Félicitations ! Vous avez été inscrit et nous vous informerons très bientôt du lancement du service.